21 décembre 2015. C’est l’été ! Ou l’hiver? On ne sait pas trop bien…

Demain, nous retrouvons papy et  mamy pour passer les fêtes ensemble. C’est incroyable, cela fait plus d’un an que l’on en parle de ces fêtes en Australie!

Espérons que la météo ne nous fasse pas de mauvaise blague car aujourd’hui pour la première fois depuis que nous sommes arrivés, il a plus toute la journée et pas qu’un peu (Comme on dit chez nous: »il n’a plu qu’une fois! »)… Hum…

Bilan de nos deux premières semaines ici.

Si au départ, l’Australie n’était qu’une étape courte pour passer les fêtes de fin d’année, nous sommes enchantés d’y être et d’y rester plus longtemps car nous apprécions vraiment ce pays et ce qui s’en dégage. Evidemment, ce n’est pas avec le peu que nous en aurons vu que nous pourrons en tirer de grandes conclusions ou analyses.

De tous les pays que nous avons visités jusqu’à présent, c’est celui qui nous correspond le plus. Bien sûr,  c’est l’été et nous sommes en vacances…cela doit être un tantinet différent en travaillant…

Suite à nos choix de destinations et de vols, nous avions finalement deux semaines à occuper avant de rejoindre mamy et papy à la maison au nord de Sydney.

Deux semaines pour visiter ce pays gigantesque ce n’est rien du tout. Nous avons donc d’entrée de jeu décidé de n’explorer qu’un bout de côte au nord ou au sud de Sydney.

C’est finalement vers le sud que nous sommes partis car il semble que ce que l’on y trouve répond mieux à nos attentes: belles plages, locations de vacances tranquilles, petites forêts et parcs animaliers…

Notre parcours nous aura conduits vers Stanwell Park, Kiama, Merimbula et Jerrawagala (à vos souhaits!). Les étapes ont été décidées en fonction des hôtes de Couchsurfing qui nous ont invités chez eux…

Le long de ce parcours, nous avons pu voir et profiter de plages magnifiques, gigantesques, quasi désertes, bordées d’arbres… Personnellement je trouve que ce sont les plus belles que j’ai vues  (même s’il n’y pas de palmiers!). Je pense avoir lu que l’Australie compte 35000 kms de côtes.

Facile après ça d’avoir des plages presque désertes et immenses…La plage est à tout le monde, gratuite, propre, surveillée à certains endroits par des sauveteurs pro ou bénévoles, avec ou sans vagues selon les orientations.

Le surf et les sports d’eau semblent être une religion ici. Nous pourrions déjà faire un reportage photo sur les planches de surf en balade: sur un vélo, une Vespa, dans un cabriolet mais aussi accrochée sur le côté d’un camion de chantier juste à côté de la bétonnière. Il n’y a pas d’âge pour ces sports: les enfants commencent dès 3/4ans à jouer dans les vagues (Zoé a d’ailleurs elle aussi commencé et testé malgré elle l’effet « machine à laver » des vagues…)

Avant-hier, c’est une dame qui devait avoir dans les 75 ans que nous avons vu sortir de l’eau avec sa planche de body board sous le bras. Son mari l’attendait la canne à la main assis sur un muret puis ils sont repartis bras dessus bras dessous… »Peut-être une ancienne championne? » me suggère Zoé impressionnée…

La vie en extérieur prime et on trouve d’innombrables parcs, aires de sports et plaines de jeux partout.  Des barbecues au gaz sont en libre- service. Plus qu’à à amener sa viande et son matériel et c’est parti! Bien entendu tout est entretenu et propre…

Parlons maintenant de la nature…

Si avant de venir, nous étions un peu effrayés à l’idée de rencontrer des « sales bêtes » type serpents ou grosses araignées, nous découvrons maintenant l’île dans toute sa diversité biologique et surtout sa singularité. L’Australie étant depuis très longtemps un continent à part on trouve ici animaux, insectes, arbres et plantes que l’on ne rencontre nulle part ailleurs,…

La végétation sur la côte et dans la campagne alentours montre un mélange d’arbres plutôt comme chez nous au milieu desquels on trouve palmiers, fougères arborescentes,…

Dans les jardins ou les parcs il n’est pas rare d’apercevoir perroquets et cacatoès, kangourous qui broutent l’herbe le soir, opossums funambules sur les câbles électriques, wombats qui traversent la route,….

Au petit matin et le soir, on peut entendre des bruits qui rappellent les tropiques…

Nous avons eu la chance de séjourner dans des maisons aux environnement très différents du jardin semi-tropical à 60 kms à peine de Sydney où l’on entendait l’océan et les cacatoès à la petite maison dans la prairie entourée d’eucalyptus, de paddocks à chevaux et de vergers en passant par de vertes prairies vallonnées rappelant la campagne anglaise,…

Nous avons visité un parc animalier où nous avons pu gratouiller un koala, nourrir des kangourous.

Harry, un de nos hôtes, nous a emmenés visiter une « Rain Forest » c’est à dire un petit morceau de forêt primaire.

Un peu par hasard, nous avions choisi de passer une semaine de vacances (des vacances dans les vacances quoi!) à Merimbula, petite ville à 600kms de Sydney le long de la côte. Nous étions la semaine juste avant les vacances des Australiens ce qui nous a valu un prix intéressant et surtout une piscine rien que pour nous et un village très calme… Cet endroit avait tout pour nous plaire car à distance de marche il y avait une gigantesque plage de sable fin pour pratiquer le body board ou l’art des châteaux de sable, un parc, une plaine de jeux (encore!!) , un loueur de vélo, des petites plages plus tranquilles dans l’embouchure de la rivière, une longue balade en caillebotis le long d’une sorte de mangrove, un fish and chips…Nous y avons vu des pélicans, des kangourous, un echidné qui traversait le chemin de la plage,…et chance incroyable, un dugong qui barbotait dans la baie…

Voilà le résumé de ces deux semaines.

À lire ces lignes vous comprendrez sans doute pourquoi nous sommes séduits par ce pays!

À suivre…

8 décembre 2015 – Symbio wildlife park – Helensburgh

Stanwell park 

09 décembre 2015 

Un petit orage en fin de journée:

10 décembre 2015

En route pour Kiama:

Kiama:

Zoé contre Harry

11 décembre 2015

Kiama – visite de la Rainforest

13 décembre 2015

Notre premier jour à Merimbula …

14 décembre 2015

 

15 décembre 2015

Merimbula boarderwalk:

Une rencontre inattendue … un Dugong (aussi appelé Lamantin):

Une soirée classique !!!

16 décembre 2015 

Notre première rencontre avec les Kangourous :

17 décembre 2015

Merimbula beach

 

18 décembre 2015 

Zoé progresse … tu peux toujours courrir derrière Papa !!! Maintenant, tu ne me rattraperas plus !

19 décembre 2015 – Jervis Bay