Lundi 17 août

Nous avions prévu une halte de 3 nuits à Page près du lac Powell afin de souffler un peu dans notre parcours.

Nous arrivons à Page en début d’après-midi et cette fois il est une heure plus tôt que prévu! Tiens donc, j’avais pourtant lu que l’Utah et l’Arizona étaient sur le même fuseau horaire? Oui mais…

Le propriétaire très sympa de notre motel nous explique que tout le monde se trompe tout le temps car les 2 états sont bien sur le même fuseau horaire mais l’un pratique les heures d’hiver/été (comme chez nous) et l’autre pas (je pense que c’est l’Arizona) donc en hiver ils sont à la même heure mais pas en été. Sauf que les indiens dans leur réserve eux changent les heures…bref…c’est un peu compliqué…

À Page, les deux sites incontournables sont le lac et ses falaises rouges déchiquetées et Antilope Canyon. Nous réservons d’entrée de jeu l’excursion à Antilope Canyon pour le surlendemain. Comme on le craignait, le préposé nous affirme que Cédric ne pourra pas le faire, trop étroit et trop sablonneux…dommage…

Nous terminons cette chaude journée par une exploration du supermarché car nous disposons de 2 cuisines ce qui va nous permettre d’éviter le restaurant pendant 3 jours! On prévoit de grandes salades, des fruits, des yaourts et des apéros… les hamburgers, c’est bien mais au bout d’un temps c’est trop!!! De là, à avoir envie de se cuisiner un stoemp…(mais il fait un peu trop chaud).

 

Mardi 18 août

Nous brunchons grâce aux pancakes d’Amandine et entamons enfin notre sirop d’érable acheté il y a deux semaines, baladé dans 4 états d’Amérique et toujours pas ouvert!

Les filles découvrent avec délectation des céréales « Reine des neiges » dans lesquelles on trouve des mini marshmallows bleus!! Très US… Vont-elles détrôner les Dinosaurs eggs? Pour ceux qui ne connaissent pas, les « œufs de dinosaures » sont en fait des sachets de « Quaker » dans lesquels il y a des œufs en sucre. Au contact de l’eau chaude, ils éclosent et donnent naissance à des petits dinosaures rouges, verts et oranges…merveilleux n’est-ce pas? La vidéo est disponible pour ceux qui veulent admirer ce phénomène paléontologique! Zoé a découvert ça chez les cousins à Snohomish et a converti Alice très rapidement…

Nous nous mettons lentement en route pour explorer la région par une chaleur toujours aussi écrasante. Direction un point de vue (sur le Colorado) nommé Horseshoe. Il y a un parking puis une petite marche jusqu’au point de vue. Évidemment, il est midi, la pire heure pour faire cette marche… Le sentier est sablonneux et grimpe puis descend vers « le fer à cheval »… Dur dur … pour tout le monde, on surchauffe un peu… mais c’est effectivement très beau: il s’agit d’un méandre très  marqué de la rivière autour d’un promontoire rocheux à pic. Les couleurs vont du beige à l’orange avec du vert au bord de la rivière. Il n’y a pas de garde-corps, nous gardons une distance de sécurité avec le vide. Tant pis si ça donne moins bien sur les photos!

Au retour de la balade, nous faisons une halte au supermarché pour nous ravitailler mais surtout nous rafraîchir!

Direction ensuite le grand barrage (Glen …) sur le Colorado. C’est grâce à lui que le Lac Powell est né. Il alimente évidemment les quelques ampoules électriques de Las Vegas et régule l’apport en eau de la région. Ce n’est pas le plus haut des États Unis mais il est quand même impressionnant. Nous passons par le Visitor Center où un papy Ranger se débrouille pour qu’en un quart d’heure et un peu de travail pour les parents , les filles récoltent deux badges supplémentaires. C’est un peu de la triche d’autant qu’ils concernent des parcs dans lesquels on n’est pas vraiment allés mais bon ça leur a fait tellement plaisir (aux filles et au papy Ranger)!

Après cette pause studieuse, direction la plage! Aaaaahh!

Agréable petite baignade dans le lac avec même un petit coup de froid en sortant car il y a pas mal de vent. Zut, on a oublié le cerf-volant!

 

 

Mercredi 19 août

Aujourd’hui, quartier libre jusqu’à l’heure de rendez-vous pour Antilope Canyon, 14h30. Ça ne sera pas tip top la bonne heure pour les jeux de lumière mais ce n’est pas mal quand même.

Même si c’est géré par les Navajo, ça sent l’industrie à touristes… Les pick-up remplis de visiteurs se succèdent. Nous avons droit avant le départ à une danse Navajo assez chouette: le danseur effectue des figures compliquées avec des cerceaux. Zoé et moi notons que ça pourrait être une bonne idée pour l’école de cirque.

En route pour le canyon. Amandine, les filles et moi avons une place privilégiée dans la cabine où l’on peut mettre les rehausseurs et les ceintures de sécurité.

Nous entrons dans la réserve (je n’aime vraiment  pas ce terme). La route fait place à une piste sablonneuse. Derrière, ça secoue pas mal et je pense qu’ils doivent manger de la poussière. Fred s’accroche à ses lunettes!

Arrivés à l’entrée du canyon, les pick-up se garent les uns à côté des autres et il ne s’agit pas de traîner! On commence par les règles à suivre pour le respect et la sécurité ainsi que la circulation des visiteurs. Comme le canyon est très étroit et en cul de sac, les groupes se croisent…notre guide est assez sympa, il explique qu’il venait jouer quand il était petit à cet endroit et n’aurait jamais imaginé qu’un jour, des centaines de visiteurs venus du monde entier se succéderaient pour admirer les parois et les jeux de lumière. En fait, c’est grâce (à cause?) des photographes que l’endroit est devenu célèbre. Tout le long du parcours, le guide s’applique à nous expliquer comment prendre les meilleures photos (y compris des conseils de réglages !) aux meilleurs moments. C’est bien mais l’idée de « devoir absolument » prendre les mêmes photos que tout le monde me chipote un peu. Je crois qu’Amandine pense la même chose. De toutes façons, nous ne sommes pas des photographes professionnels, nous n’avons pas le matériel ni les connaissances d’un pro et nous n’avons pas le temps d’attendre l’instant parfait pour la lumière… Ce ne doit pas être l’avis d’un couple d’Italiens qui semblent contrariés de ne pas voir les mêmes lumières que sur internet…No comment… Tout le parcours se passe assez vite, d’autant plus quela guide du groupe de derrière nous pousse littéralement , trouvant que l’on n’avance pas assez rapidement…

En 1h30, l’affaire est bouclée, on rentre au magasin de souvenirs (bien sur!). En résumé, c’est un endroit magnifique mais le charme est un peu gâché par la visite à la chaîne… C’est le jeu.

Zoé m’a fait remarquer fort judicieussment que Cédric aurait pu le faire. C’est aussi mon avis car certains touristes sont bien plus large que lui et le sable n’était pas si terrible dans le canyon…

Nous terminerons la journée au lac comme hier mais cette fois, nous avons pris le cerf- volant!

 

 

Jeudi 20 août

Nous quittons Page, direction Monument Valley. C’est un des endroits que j’attendais particulièrement. La route n’est pas trop longue. Bien avant de rentrer dans la réserve, le paysage annonce déjà la couleur: des « monuments » commencent à se dresser dans la plaine. On dirait des blocs de pierre gigantesques déposés sur un pied d’estale de terre et de verdure.

Nous allons directement à notre hôtel. The View, (c’est son nom) est au milieu du site avec une vue magnifique sur les rochers principaux. Le prix va avec la vue…du balcon, on aperçoit la route ou plutôt la piste qui parcours le parc et longe les sites principaux. C’est le prochain objectif…soit d’ici quelques minutes!! Pfff, quel rythme! Il y a deux options pour faire cette route, soit en pick-up touristique soit avec son propre véhicule. Ayant 2 SUV, on se lance!

Et bien, si j’aime à dire que j’aime parcourir les sentiers des parcs à pieds pour avoir l’impression d’y être vraiment allée, là c’est dans les épaules que je l’ai ressenti. La piste est caillouteuse, poussiéreuse, bosselée, pentue par moment, quelques belles ornières la parcourent. Par dessus le marché, derrière nous, le ciel se charge de gros nuages orageux… Par moment, le vent soulève le sable et on ne voit plus la route…mais on l’a fait, on n’a pas cassé la voiture, on a quelques photos sympas et on est rentrés sains et saufs…mais poussiéreux! Par contre, c’est un peu raté pour les superbes couleurs du coucher de soleil, elles sont atténuées par les nuages…pas grave, c’est un endroit magique quand même. Demain, réveil tôt pour observer le lever du soleil face à nous. En espérant que l’orage se sera dissipé pendant la nuit.

 

 

Vendredi 21 août

Debout 6h30. Dehors, sur les terrasses de l’hôtel, les photographes en herbe se postent les yeux bouffis et la tasse de café à la main…spectacle étrange…les bruits de la nuit sont toujours là. Les nuages ne sont malheureusement pas tous partis. Tout à coup, un peu d’effervescence, le soleil se lève sur la plaine. Spectacle beau, calme,…les oiseaux commencent à chanter…waouh…

Il n’y a plus qu’à rentrer, fermer les sacs et prendre le petit déjeuner (et réveiller Zoé!).

Sur le chemin du retour, nous achetons quelques bijoux fabriqués par des familles. Mentionnons que nous avons accueilli un nouveau membre dans notre famille: une poupée indienne. Et de 5!

Nous passons d’un mythe à l’autre, cet après midi, nous serons au Grand Canyon…