Las Vegas – 12 au 14 aout 2015

 

Il paraît qu’il faut voir Las Vegas une fois dans sa vie (du moins, c’est ce que l’on a entendu).

Et bien on l’a vue…

Étape presque obligée sur le parcours entre la Vallée de la Mort et le Grand Canyon, nous y avons passé 2 nuits.

Venant de l’immensité du désert, la transition fut rude. Première constatation, on ne conduit pas au Nevada comme en Californie. C’est plus comme chez nous: limites de vitesse plus hautes et pas très respectées et l’approche de la ville, ça ressemblait un peu au ring de Bruxelles. Ca n’a l’air de rien mais je m’étais habituée à conduire mon gros SUV bien tranquillement! Après avoir assisté à une course de picks-up juste devant nous, j’ai senti comme une certaine tension monter… Arrivés à l’entrée de l’hôtel, musique tonitruante, voituriers, cris provenant de la montagne russe de l’hôtel d’à côté, cris de Zoé qui aperçoit les tours du château dans lequel nous devons dormir (Hôtel Excalibur) si on parvient à comprendre comment on gare notre voiture. Après quelques recherches, nous entrons enfin dans l’hôtel…ou plutôt dans le casino de l’hôtel…nous traversons des alignements de machines à sous et de tables de jeux avec nos sacs à dos. J’étais persuadée que les casinos seraient un peu plus cachés, qu’il faudrait montrer une pièce d’identité, être habillés correctement…rien de tout ça, short, casquette, canettes et clopes…hmmmm !!!

Néanmoins, les filles sont ravies de dormir au château, la chambre est grande, les lits super confortables et le personnel d’étage gentil et souriant (alors qu’ils doivent en voir de toutes les couleurs…)

Pour le reste, je n’entrerai pas dans les détails. C’est une ville de fous, une plaine de jeux à ciel ouvert pour adultes qui ont envie de se lâcher totalement, de faire les enfants gâtés, de manger des cochonneries, boire de l’alcool ou des sodas dans des verres en plastique géants, de flamber leur argent dans les casinos ou les boutiques de luxe ou de t-shirts vulgaires … il y en a pour tous les goûts…sauf le nôtre.

On aime ou on n’aime pas. Nous, on n’a pas aimé.

Petite constatation quand même: après être entrés dans des halls d’hôtels un peu plus loin sur le « Strip » et un peu plus chers, nous nous sommes rendus compte que le nôtre était particulièrement ringard et que la population allait avec…

Courage, fuyons…retour à la nature, direction le plateau du Colorado: Zion national parc et Bryce Canyon.

La Bonne Nouvelle? On doit repasser par Las Vegas d’ici une semaine car c’est de là qu’on décolle vers le Mexique…chouette!