Dimanche 02/08/2015 :

 

Nous débarquons à San Francisco. On nous avait prédit des nuages, de la brume, du vent…Que nenni ! Il fait beau!

Après avoir trouvé le mode d’emploi du BART (facile, j’avais regardé une vidéo la veille sur YouTube !!) c’est-à-dire du métro interurbain, nous avons pris un taxi qui ne connaissait pas trop l’adresse (le chauffeur m’a demandé si il devait tourner à gauche ou à droite, euh… ). Enfin, nous voilà chez Jared, « Couchsurfer » qui nous héberge dans son appartement de Pacifica pendant 2 nuits. C’est notre 1ère expérience en couchsurfing et nous étions un peu inquiets mais finalement, tout est nickel et Jared parle même français! Il nous propose de nous emmener nous balader sur une plage proche.

Pacifica est une ville banlieue de San Francisco, située comme son nom l’indique le long de l’océan. La plage immense, les vagues, les surfeurs, tout cela est trop pour Zoé qui fonce vers l’eau… La vue de ma fille courant les cheveux au vent dans les vagues de l’Océan Pacifique n’est pas pour me déplaire… Pendant que je la surveille, Cédric aperçoit au loin le souffle d’une baleine qui se balade dans la baie. Nous parvenons à récupérer Zoé pour continuer la promenade le long de la plage. Au loin, des falaises se dessinent. Sur le côté, une réserve naturelle qui protège une espèce de grenouille californienne mais qui fait aussi partie ..d’un golf … bizarre. Zoé endosse le rôle de promeneuse de chien avec le scottish-terrier de notre hôte (dont je n’ai toujours pas retenu le nom!). Elle a une autorité toute relative d’autant que nous croisons beaucoup d’autres chiens sympathiques! Mais … qui promène qui?

Nous observons à nouveau au large des baleines qui semblent jouer (à saute baleine ?)…

 

Lundi 03/08/2015

 

Aujourd’hui nous devons retrouver Amandine, Fred et Alice qui sont arrivés hier et logent dans un hôtel à l’opposé de nous. Le tout c’est de nous retrouver!

Nous reprenons le métro et descendons à Civic Center. J’ai lu quelque part que c’est le cœur battant de San Francisco avec les théâtres, salles de concerts,…en tous cas, la 1ère impression à cette heure matinale est toute autre: il fait assez calme mais la place est occupée par des dizaines de sans-abris, dont beaucoup  en fauteuils roulants,… « Le cœur palpitant » ressemble à la cour des miracles…Nombreuses questions de Zoé qui se demande pourquoi il y a tant de gens pauvres dans cette ville…

Nous finissons pas retrouver nos amis alors que nous prenons un petit déjeuner comme « les vrais » sur Van Ness Avenue.

Vu notre position, nous décidons de nous diriger vers le Golden Gate Park. Il fait très beau et agréable.

En chemin, nous faisons une halte à Alamo Square pour voir les jolies maisons victoriennes que l’on connaît par les séries TV ( je pense à  « La fête à la maison » mais il doit y en avoir d’autres ), souffler (ça monte!!!!) et faire de la balançoire en apercevant le « Downtown » en contre bas…

On continue la montée vers le Golden Gate Park qui paraît-il est encore plus impressionnant que Central Park… En tous cas la plaine de jeux de l’entrée n’est pas mal. Un tour du monde des plaines de jeux?

Hot-dog devant le manège et un tour gratuit pour les filles grâce à un brave homme qui m’a offert 2 tickets dont ses enfants ne voulaient plus. C’est Noël? Nous n’irons pas beaucoup plus loin dans le parc vu les distances, les dénivelés et la motivation à marcher des filles.

Nous repiquons alors vers Haight-Ashbury, le quartier d’où est né le mouvement hippie. Effectivement, il y a des boutiques qui vendent des pantalons psychédéliques, des micro-jupes à paillettes, des boas en plumes,… Sur les murs, des fresques colorées et sur les trottoirs des hippies qui traînent leurs guêtres. Oui oui, il y en a encore! Ils doivent avoir notre âge, traînent pieds nus en groupe avec un air un peu absent. A 18 ans, j’aurais sans doute trouvé l’endroit « trop cool »… Aujourd’hui, l’atmosphère reste sympathique même si il y a comme un goût de réchauffé. Ça devait quand même être quelque chose dans les années 60!

Nous rentrons au bercail, un peu fatigués d’avoir marché toute la journée et avec nos premiers coups de soleil du voyage! A savoir que nous avons transporté toute la journées, polaires et coupe-vent pour rien…

 

 

Mardi 04/08/2015

 

Nous  quittons l’appartement de Jared qui nous conduit gentiment jusqu’au Bart pour notre déménagement au Mayflower hôtel dans le centre. Metro, bus puis il ne restait plus qu’une rue à monter… Une rue à San Francisco ce n’est pas rien surtout si s’en est une qui monte… Avec les bagages en plus, ce fut assez sportif…. Mais nous  avons vaincu et sommes arrivés quasi en même temps que les 3 autres, quelle organisation!

Aujourd’hui nous prévoyons de descendre sur le port et de voir le Golden Bridge, les lions de mer, le Fisherman’s Wharf.

Cependant, dans cette ville rien n’est simple et nous devons affronter des pentes impressionnantes que ça soit à la montée ou à la descente. Heureusement que Fred est là sinon on n’y serait pas arrivés….une montée particulièrement raide nous a d’ailleurs valu les acclamations d’un groupe de touristes. On doit probablement apparaître sur leurs pages Facebook …

Les  descentes sont tout aussi impressionnantes, ce qui a valu aussi pas mal de stress à Zoé qui semble avoir vraiment la peur du vide…

Tant qu’on y est, nous faisons un crochet par Lombard Street histoire de voir cette fameuse portion de rue en pente sinueuse. Joli et marrant mais envahi de touristes asiatiques avides de « selfies ».

Enfin, nous descendons sur les quais où c’est plat, ouf!  Ambiance sympa mais très touristique. Le temps qui était gris se dégage et nous sommes bons pour une couche de crème solaire si on ne veut pas brûler.

Pique-nique sur le port puis « croisière » dans la baie pour voir la ville, le pont, la prison d’ Alcatraz,…

Zoé est déçue et ronchonne, elle voulait voir des animaux et se fiche pas mal du pont! Nous n’avions sans doute pas été très clairs sur les objectifs au départ.

Au retour, afin d’éviter un incident diplomatique, nous nous dirigeons vers le quai où s’est établie une colonie de lions de mer. Ils sont peu nombreux à cette époque de l’année car les femelles vont mettre bas plus au sud. Ne restent donc que les mâles (et les vieilles femelles?). Pas grave, on les voit, on les entend et on les sent très bien (misère, qu’est ce que ça pue!!).

Ensuite, visite rapide du « Pier 39 » réputé comme le « Disneyland »de San-Francisco. Restos à touristes : le Bubba Gump (Pour ceux qui s’en souviennent, ça vient du film Forrest Gump,), Hard Rock Café, boutiques à souvenirs, spectacle de rue, manège…la fête quoi ….

On s’en tire avec une glace insipide à presque 5$ puis … on fuit. Les forces commencent à manquer. Les garçons engagent une réflexion intense sur le meilleur moyen de rentrer à l’hôtel sans devoir monter!! L’option bus sera retenue et le calcul parfait car il n’y a plus qu’à se laisser descendre et monter doucement jusqu’à l’hôtel,ouf!  La Petite pizzeria au coin de la rue tombe à pic.

 

Mercredi 05/08/2015

 

Ce matin, nous voulons explorer China Town qui paraît-il mérite le détour.

Avant d’y arriver, nous traversons le quartier d’Union Square et ses magasins chics tout en chantant « Promenons-nous dans les bois » avec les filles. Passage au Disney store qui est moins impressionnant que celui de New-York mais plus calme.

Nous arrivons à l’entrée du quartier chinois qui est évidemment signalée par une Grande Arche chinoise et des lions en pierre.

La rue principale est une suite de boutiques vendant des « chinoiseries »: ombrelles, pandas, kimonos, bouddhas,…

Nous tentons le restaurant chinois vrai de vrai. (En tous cas, c’est ce que nous croyons). Les menus sont quand même en anglais mais nous avons quelques difficultés à nous y retrouver. On s’en tire finalement pas trop mal et avec les baguettes!

Ensuite nous remontons progressivement vers la télégraphe Hill et la Coit tower.

Nous voulions tester les « Cable Cars » mais finalement vu l’affluence et le niveau de courage, nous abandonnons et nous contentons de les observer de la rue…c’est peut-être mieux en fait.

Pique-nique tous ensemble dans la chambre de l’hôtel où nous avions une petite cuisine, pratique!

 

 

Jeudi 05/08/2015, départ de San Francisco

 

Le plan était: 9h , on attrape le mini-bus de location deux rues plus bas puis on file vers le Yosemite.

MAIS: c’était sans compter sur l’overbooking pratiqué par l’agence de location, AVIS pour la citer. Quand l’employée a commencé à nous demander combien de passagers, de valises,..on a flairé l’embrouille. Quand elle nous demandé si « par chance » on ne serait pas intéressés par 2 voitures au lieu d’une, le niveau d’énervement est monté d’un cran…

Quand elle a insisté pour nous montrer les 2 voitures dans le garage et qu’elle et son chef nous ont clairement fait comprendre qu’il n’y avait pas d’autre solution rapide et sûre, là , j’ai explosé! En anglais dans le texte (pas de Shakespeare!!)… Bien sûr ça n’a rien changé car ce n’est pas parce que je me suis fâchée qu’ils allaient me trouver une voiture qu’ils n’avaient pas …

Nous avons fini par accepter une solution qui ne nous plaisait vraiment pas mais c’était ça ou rester bloqués à San Francsisco. Déception car on comptait passer les trajets ensemble, se relayer pour conduire. Seule consolation, nous y avons peut être gagné un peu au point de vue financier. A voir si ça compensera les doubles pleins d’essence, les doubles entrées dans les parcs,…nous voilà donc partis en convoi pour sortir de la ville. Un GPS dans une voiture et une carte à l’ancienne dans la nôtre… Direction. Le Yosemite…

 

IMG_1345